Les captures de mouvements sont des procédés hypersensibles qui m'ont contraintes techniquement à travailler de nuit et principalement avec du béton (capture noir et blanc, tirage couleurs). Les polychromes ont été expérimentés à plusieurs reprises entre 2018 et 2020, de nuit puis de jour.

Cette recherche, encore précoce, offre un résultat picturale dont la force sémantique est moins éloquente à ce stade de recherche mais dont les possibilités sont plus variées. En effet, les réglages étant moins sensibles le jour, la variété des supports présentent un vaste panel à explorer.