Les abstraits sont le fruit d'un procédé de captures de mouvements sur béton réalisés en 2013.


Cette démarche émane d'un refus des normes techniques qui plombent le paysage photographique dans toutes ses pratiques (mode, portrait, nature morte, reportage...).
La recherche n'a pas beaucoup sa place dans ce milieu très conservateur et nouvellement administré de la photographie. Pourtant, les intimes de son histoire et de sa pratique connaissent la part de bricolage qui structure son développement.

Il s'agit donc de photo-graphismes qui tentent de soustraire la discipline à sa condition figurative et de proposer l'appareil comme médium d'art plastique à part entière, comme d'autres courants s'y sont essayés au long de l'histoire de cet art. En effet, la photographie est la mal aimée des beaux et arts plastiques et des marchés qui les régissent.


Ces photographies numériques sont tirées en couleurs et ne contiennent ni noir, ni blanc.

Exposé à la YIA ArtFair en 2019

Exposé au 72eme salon des Réalités Nouvelles

Les n°5 b,c,f et g  ont été exposés à la YIA ArtFair 2019